1ère édition des «Ateliers de l’IGT»:Fédérer autour des projets structurants de la Profession

A Rabat s’est tenue le 15 juin 2019, la première édition des Ateliers de l’IGT que l’ONIGT a organisé dans le cadre de sa stratégie de communication et de proximité, autour de thématiques majeures liées à des projets structurants à la profession.

Les travaux de la 1è édition des Ateliers de l’IGT que l’Ordre a planifié de rééditer dans d’autres villes du Royaume (Marrakech et Nador), se sont déroulés en deux temps et ont porté d’une part, sur les présentations du Code des Devoirs Professionnels, du Guide Référentiel des Honoraires ainsi que sur le Contrat Electronique avec Code QR. Quant à la seconde session plénière, elle a porté quant à elle sur les Normes de l’ANCFCC et sur les nouvelles Normes techniques de l’ONIGT.

Quelques 15O IGT, représentant les secteurs privé et public, étaient au rendez-vous lors de cette rencontre qui a constitué, à tous points de vue, un moment fort en termes d’échanges intenses et de partage entre les IGT et ce, à un moment où la profession d’IGT traverse une phase décisive de son existence compte tenu des évolutions qu’elle connait et également, des adaptations-réadaptations dont elle est contrainte d’en tenir compte et d’en épouser la dynamique.

Donnant le coup d’envoi aux travaux de ces Ateliers, le Président du Conseil National de l’ONIGT a saisi cette occasion pour saluer les IGT pour leur contribution aux travaux des commissions et pour leur implication dans les chantiers du Plan d’Action et dont le mérite est qu’ils ont réussi à consolider le positionnement de l’Ordre en tant que force de proposition et levier incontournable dans le développement de l’économie et de la société.

Dans ce cadre, le Président a donné un aperçu exhaustif sur les avancées et réalisations du Plan d’Action de l’Ordre au titre de la période 2017-2020, de même qu’il est revenu sur les axes du programme d’action, sur les travaux de commissions, sur le partenariat, particulièrement le partenariat ANCFCC-ONIGT, ainsi que sur la pédagogie qui sous-tend la stratégie d’action du Conseil National dont les décisions se basent sur le respect des règles de démocratie et de transparence, a-t-il souligné. Et de poursuivre, en exprimant la volonté et l’engagement à redoubler d’efforts pour concrétiser l’ensemble des chantiers contenus dans le Plan d’Action du mandat 2016-2020.

Il est important de noter que la qualité d’organisation de ces Ateliers, ainsi que la qualité des prestations des modérateurs de sessions, des intervenants et des rapporteurs, chacun dans le domaine en lien avec les thématiques du programme des Ateliers, a permis un suivi attentif des contenus des sujets à l’ordre du jour.

Une occasion qui a permis aux IGT d’apprécier, à leur juste valeur, les efforts consentis par le Conseil National de l’Ordre et de tirer les enseignements et les conclusions du processus irréversible engagé aujourd’hui au niveau de tous les centres de décisions, aux fins d’instauration et de consolidation des règles de transparence et de bonne gouvernance, de moralisation de la vie publique et le combat qu’elle impose s’agissant de la lutte contre l’exercice illégal de la profession, contre la corruption et contre toutes les formes de déviations.

C’est dans cet esprit d’ailleurs, que la salle a interagi avec les présentations et que s’en est suivi un échange fécond, constructif et enrichissant autour des thématiques qui ont été présenté devant les IGT. Ceux-ci sont allés, faut-il le souligner, au fond des problématiques qu’ils vivent au quotidien, dans l’exercice de la profession s’agissant aussi bien de l’application des normes, la relation avec les services du Cadastre, le calcul des honoraires, l’utilisation de la plateforme du contrat électronique, …

Un débat fondamentalement positif et constructif dont les remontées seront pris avec toute l’attention requise par les Instances Ordinales afin d’en décliner les propositions soit sous forme de piste de réflexion soit de s’en servir dans le but de compléter et d’enrichir les décisions déjà prises et ainsi, répondre aux attentes des IGT.

Logement social en Afrique: L’IGT, cheville ouvrière des projets structurants

Sur invitation du Ministre de l'Aménagement du Territoire National, de l'Urbanisme, de l'Habitat et de la Politique de la Ville, M Abdelahad Fassi-Fihri, le Président du Conseil National de l’ONIGT a participé le 19 juin 2019, à Marrakech, aux travaux du symposium international, organisé, en marge de la 38ème Assemblée générale annuelle de Shelter Afrique, tenu sous le thème : « Mise en œuvre de cadres institutionnels et juridiques; clés de succès des programmes de logements sociaux ».

Guidée par des impératifs d’efficacité et de résultats, Shelter Afrique, institution financière de développement ayant pour mission d’œuvrer à mobiliser les ressources financières en faveur de la promotion de l’habitat en Afrique,mesure à juste titre, aussi bien l’efficience de l’expérience marocaine en matière de logement social ainsi que l’intérêt qu’elle suscite auprès des décideurs et des opérateurs de tous les pays frères d’Afrique.

Moment fort en termes d’échange et de partage autour des stratégies mises en place et autour des expériences et des expertises dans le domaine de l’habitat et du logement social en Afrique, cette rencontre a vu la participation d’un grand nombre de décideurs et d’opérateurs nationaux ainsi que de ministres africains en charge de l'habitat et du développement urbain, de chercheurs, d’experts ainsi que de divers acteurs et intervenants dans le secteur.

Un programme riche et diversifié a été au menu des travaux de cet évènement, axé sur le logement social, sur la dynamique africaine, sur les perspectives dans ce domaine et sur les opportunités de partenariat.

Et c’est dans ce cadre d’ailleurs, que le Président du Conseil National de l’ONIGT a été sollicité pour prendre part à la rencontre organisée avec les Fédérations Professionnelles et les Banques en vue d'échanger sur les opportunités de partenariat avec Shelter Afrique.

Une occasion que le Président a saisie pour saluer les avancées de l’expérience marocaine dans le domaine de l’habitat social et également le rôle des organisateurs et celui de l’Institution financière de développement, Shelter, visant la promotion du logement social à la faveur des populations démunies d’Afrique.

Le Président a également mis en exergue le rôle de l’ingénieur géomètre topographe dans la mise en place, la conduite et la concrétisation des projets structurants, notamment les programmes du logement social dont les avancées ont connu un succès notoire grâce au travail synergique et de partenariat entre l’ONIGT, les Institutionnels et les divers acteurs et intervenants.

Initiation technique au logiciel civil 3D:Le relèvement du niveau du professionnalisme des IGT au cœur de la stratégie de l’ONIGT

Plus d’une cinquantaine d’ingénieurs géomètres topographes ont participé le vendredi 28 juin 2019, à une session de formation portant sur l’initiation technique au logiciel civil 3D.

Organisée dans le cadre de la collaboration entre l’ONIGT et la société ENGIMA, leader marocain de l’expertise ingénierie et de la distribution des technologies de pointes, cette session de formation a été assurée en deux temps, le matin et l’après-midi, au siège du Conseil Régional de Rabat-Salé-Kenitra.

S’inscrivant dans le cadre du plan d’action de l’ONIGT 2017-2020, cette formation ambitionne de maintenir vivace la veille technologique liée à la profession, consolider la formation des IGT en matière des technologies de pointe et relever le niveau du professionnalisme des professionnels de l’ingénierie topographique.

Animée par un expert, consultant en géomatique et en documentation 3D et BIM et par un ingénieur, spécialiste en infrastructure, cette formation a porté sur la présentation de Map 3D et sur les principales fonctionnalités d’Autodesk civil 3D, s’agissant notamment, de la capture de la réalité, gestion des surfaces, conception géométrique, modélisation de projet 3D, Réseaux de canalisations, conception parcellaire, …

Trois grands axes ont ainsi été appréhendés dans ce cadre portant sur :

  •  les fonctionnalités de conception spécialisées à savoir:
    • Module géotechnique
    • Vehicle tracking
    • Storm and sanitary analysis
  •  les éditions dans Autodesk Civil 3D :
    • Paramétrage et standardisation des rendus
    • La génération de plans
    • Rapports et légendes
  • Workflows connectés :
    • Civil 3D et infraworks
    • Civil 3D et Navisworks
    • Collaboration : civil 3D et Bim 360.

Lors d’une rencontre au Parlement, autour de la gestion foncière et urbaine entre législation et attentes du développement global du monde rural

Le Président du CN expose la vision de la profession

Autour de la thématique sur « les systèmes de gestion foncière et urbaine entre législation et attentes du développement global du monde rural », le groupe parlementaire Istiqlalien à la Chambre des Représentants, a organisé le 27 mai 2019, à l’enceinte du Parlement, une rencontre d’étude en partenariat avec l’Alliance des Ingénieurs istiqlaliens et l’Alliance des architectes Istiqlaliens.

Convié par le Président du Groupe Istiqlalien à cette rencontre, le Président du Conseil National de l’ONIGT a saisi cette occasion pour donner un aperçu global sur la situation du foncier en milieu rural, ses caractéristiques et les contraintes dont il fait l’objet. Ces contraintes sont de deux ordres, liées à la diversité des statuts régissant le domaine foncier d’un côté et d’un autre côté, elles sont d’ordre naturel dans la mesure où ce sont 93% des terres en milieu rural qui subissent les retombées d’un climat aride ou semi-aride.

Dans ce cadre, le Président de l’ONIGT a également expliqué, qu’en plus de la multiplicité des statuts des terres et donc, la complexité des régimes juridiques qui les régissent -terres domaniales, collectives, guich, …- se posent d’autres problématiques majeures liées notamment, au défaut d’un cadre juridique et d’une réglementation claire, aux hésitations des pouvoirs publics quant à la prise des décisions et aussi à la multiplicité des acteurs et des intervenants, ce qui rend encore beaucoup plus complexes les opportunités à utiliser le foncier à des fins d’urbanisation.

Cette situation entraine dans son sillage d’autres difficultés soulevées par les systèmes fonciers et les régimes juridiques les régissant, s’agissant plus particulièrement de l’immatriculation foncière (complexité et lenteur des procédures, coût, problème du financement, …), absence d’un organe de coordination, non disponibilité de l’information, …

Parer à ces problématiques, le Président de l’ONIGT a émis plusieurs propositions-recommandations de nature à aider à faciliter une mutation structurante du foncier. A cet effet, il a appelé notamment, à une meilleure maitrise de l’assiette foncière, accélérer la généralisation de l’immatriculation foncière obligatoire, l’adoption des technologies avancées en matière d’échange d’informations entre Institutions ainsi que l’intégration du foncier non immatriculé dans le circuit économique.

Réunion entre le Secrétaire Général du ministère de l’aménagement du territoire national de l’urbanisme, de l’habitat et de la politique de la ville et le Président du Conseil national de l’ONIGT: La consolidation du partenariat à l’ordre du jour

Au siège du Ministère de l’aménagement du territoire national, de l’urbanisme, de l’habitat et de la politique de la ville, s’est tenue, le 22 mai 2019, une réunion de travail entre le Secrétaire Général dudit département, M. Abdellatif Ennahli et le Président du Conseil National de l’ONIGT, M. Khalid Yousfi.

Réunion entre le Secrétaire Général du ministère de l’aménagement du territoire national de l’urbanisme, de l’habitat et de la politique de la ville et le Président du Conseil national de l’ONIGT

La consolidation du partenariat à l’ordre du jour

Au siège du Ministère de l’aménagement du territoire national, de l’urbanisme, de l’habitat et de la politique de la ville, s’est tenue, le 22 mai 2019, une réunion de travail entre le Secrétaire Général dudit département, M. Abdellatif Ennahli et le Président du Conseil National de l’ONIGT, M. Khalid Yousfi.

Une occasion qui a permis aux deux responsables de passer en revue les axes de partenariat liant les deux parties et de se pencher sur les moyens et outils qu’il y a lieu de déployer pour promouvoir l'action commune en vue de consolider les courants d’échange et de diversifier les canaux de communication.

Lors de cette réunion d’ailleurs, de nombreuses questions étaient à l’ordre du jour portant notamment, sur l’élaboration et la diffusion aux Agences Urbaines, d’une circulaire précisant l’obligation que les plans et documents élaborés par les IGT du secteur privé respectent les normes techniques de l’ONIGT et portent le Code QR généré par la plateforme de gestion du contrat électronique.

Les deux parties ont également, convenu d’organiser en septembre 2019 une session de formation continue au profit des IGT cadres des agences urbaines sur les normes techniques et le code QR.

Recueillement : Une délégation de l’ONIGT se rend au Mausolée Mohammed V

En commémoration du 60e anniversaire de la disparition de Feu S.M. Mohammed V, Père de la Nation et artisan de l’indépendance,coïncidant avec le jeudi 10 du mois sacré du Ramadan, une délégation de l’Ordre National des Ingénieurs Géomètres Topographes (ONIGT), conduite par le Président du Conseil National a effectué une visite au Mausolée Mohammed V à Rabat où elle s’est recueillie sur les tombes des défunts Rois, Sa Majesté Mohammed V et Sa Majesté Hassan II.

Rencontre d’information autour de l’étude relative à la mise en place d’une cartographie des risques de corruption dans les secteurs de l’urbanisme et de l’immobilier

En présence du chef du gouvernement, de ministres, de hauts responsables représentant divers secteurs, de professionnels et de divers acteurs, le Ministre de l’aménagement du territoire, de l’urbanisme, de l’habitat et de la politique de la ville, M. Abdelahad Fassi Fihri, a dévoilé le 15 mai 2019, à Rabat, les résultats de l’étude relative à la mise en place d’une cartographie des risques de corruption dans les secteurs de l’urbanisme et de l’immobilier.

Entrant dans le cadre des efforts déployés afin de venir à bout du fléau de la corruption, moraliser la vie publique à travers une observation rigoureuse des règles d’éthique, de transparence et de bonne gouvernance, cette étude outre qu’elle interpelle l’ensemble des acteurs et intervenants, constitue un modèle à suivre de par son contenu concret et ce qu’elle préconise comme thérapeutique de fond pour combattre les aspects multiformes de la corruption.

Soulignant que la professionnalisation du secteur de l’urbanisme et de l’immobilier constitue un levier fondamental pour parvenir à une plus grande transparence, le ministre de l’Aménagement du Territoire, de l’Urbanisme, de l’habitat et de la politique de la ville, s’est longuement attardé sur le rôle que les organisations professionnelles devraient jouer et la qualité du partenariat qu’elles devraient tisser dans un esprit de convergence des approches, des stratégies et également de coordination de l’action.

Intervenant dans ce cadre, le Président du Conseil National, tout en saluant l’initiative du ministère à travers la réalisation et la mise en place d’une cartographie des risques de corruption dans les secteurs de l’urbanisme et de l’immobilier, a mis en exergue les efforts menés par l’ONIGT pour fédérer autour des principes de transparence et de bonne gouvernance et pour asseoir et consolider les fondements d’une politique offensive visant à combattre la corruption, faire prévaloir les règles de confiance et contribuer à la création d’un environnement de travail attractif et compétitif.

Dans ce cadre, le Président du Conseil National est revenu de façon succincte sur les mécanismes mis en place, sur les moyens utilisés et sur les approches préconisées en partenariat avec d’autres acteurs et intervenants dans le secteur de l’urbanisme et de l’immobilier, notamment l’Agence Nationale de la Conservation Foncière, du Cadastre et de la Cartographie (ANCFCC), le ministère de l’Habitat, les Organisations professionnelles, … et ce dans l’objectif de cerner les contours du phénomène de la corruption pour ainsi vaincre ce fléau aux retombées fort prononcées sur le climat des affaires et sur la croissance.

Parmi les mesures concrètes adoptées par l’ONIGT, le Président du Conseil National a évoqué le chantier de la dématérialisation et la mise en place de la plate–forme de gestion du contrat électronique de l’IGT. Projet structurant pour le développement de la profession devant garantir transparence et concurrence loyale et moyen approprié pour contrôler le caractère illégal de l’exercice de la profession. Ceci en plus, bien évidemment, d’autres mesures comme l’obligation pour l’IGT d’adopter le Code QR, l’utilisation de la signature électronique dans le cadre de l’échange électronique des documents, gestion dématérialisée des dossiers topographiques et préparation de référentiels techniques y afférents, l’application du code des devoirs professionnels, …

Entre autres avancées notoires accomplies par la profession, pour le renforcement desquelles, le Président a appelé au soutien actif de la part des décideurs ainsi que de l’ensemble des acteurs et intervenants dans le domaine de l’urbanisme et de l’immobilier afin de permettre une meilleure application des dispositions contenues dans les documents élaborés et ainsi donner un tour concret à la stratégie de lutte contre la corruption.

IAV’S Students DAYS: Une initiative saluée

C’est sur une note positive qu’avait eu lieu le dimanche 5 mai 2019, la cérémonie de clôture des journées culturelles des étudiants de l’Institut Agronomique et Vétérinaire Hassan II.

Organisés « par les étudiants et pour les étudiants », les IAV’S Students DAYS, ont connu un succès notoire à travers d’intenses activités d’ordre scientifiques : tables rondes et colloques et autour de thématiques ciblés et des activités culturelles, artistiques et sportives.

IAV’S Students DAYS: Une initiative saluée

C’est sur une note positive qu’avait eu lieu le dimanche 5 mai 2019, la cérémonie de clôture des journées culturelles des étudiants de l’Institut Agronomique et Vétérinaire Hassan II.

Organisés « par les étudiants et pour les étudiants », les IAV’S Students DAYS, ont connu un succès notoire à travers d’intenses activités d’ordre scientifiques : tables rondes et colloques et autour de thématiques ciblés et des activités culturelles, artistiques et sportives.

Signe de l’intérêt dont les responsables entourent les étudiants et la jeunesse, cette cérémonie a été rehaussée par la présence du Ministre de l’agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêt, du Secrétaire Général et des directeurs centraux du même ministère, du Président de l’ONIGT, du Président de l’Ordre National des Vétérinaires, du directeur de l’IAV Hassan II ainsi que du corps enseignant.

Un sucés sur lequel M. Akhannouch est revenu à travers un discours qu’il a prononcé à l’occasion, et dans lequel il a félicité les étudiants pour cette initiative comme il les a vivement appelé à être beaucoup plus réactifs, saisir les opportunités qu’offrent les technologies d’information et de communication pour mieux accompagner les projets structurants du Royaume.

M. Akhannouch a également appelé les professionnels à soutenir l’IAV, renforcer la formation continue, encourager la recherche-innovation et impulser une nouvelle dynamique pour le développement du capital humain non seulement à l’échelle du Royaume mais également, du continent africain à travers le renforcement des programmes de coopération Sud-Sud.

Pages